Code corrigé :

06/07/2008

SENEGAL - Près de 70 % des sénégalais ignorent les droits humains, selon un responsable de l’ONDH


Le secrétaire général de l’Organisation nationale des droits humains (ONDH), Djibril Abdoul Aziz Badiane, a affirmé, samedi à Diourbel que ’’près de 70% des populations sénégalaises ne connaissent pas les doits humains’’.

’’Selon notre entendement, nous ne pouvons pas dire que la majorité des Sénégalais s’approprient les droits humains. Il y a 70% de la population qui ont le droit de savoir et d’exécuter les droits humains’’, a notamment déclaré à la presse M. Badiane.

Il s’exprimait à l’issue de l’atelier organisé dans le cadre du programme de l’ONDH intitulé : l’observatoire des groupes vulnérables, des acteurs non étatiques pour la promotion des droits humains, la démocratie et de la bonne gouvernance.

Djibril Abdoul Aziz Badiane a ajouté qu’il est du devoir de l’Etat, des ONG, associations et de la presse ’’d’agir dans le sens du respect des droits humains car leur présence sur le terrain, en y menant des activités de lobbying auprès des populations, devrait permettre d’inverser la tendance’’.

Selon lui, la marche pacifique de protestation des journalistes contre les bavures policières, le 28 juin à Dakar, a permis de faire comprendre à l’Etat que ’’les gens sont civilisés et sont en mesure de défendre leurs causes’’.

A ce propos, M. Badiane a dit : ’’il faut que la loi soit dite, que la vérité soit connue de tout le monde et que justice soit faite quelque soit l’auteur’’.

La marche des journalistes, suivie d’autres manifestations dans des villes de l’intérieur, a été organisée après l’agression dont été victimes, le 21 jui, les reporters Boubacar Kambel Dieng et Karamokho Thioune après le match Sénégal-Liberia.

Source: APS (Sénégal)

Aucun commentaire: